Comment bien choisir son poêle bois?

  • Première règle : ne pas choisir un poêle trop puissant  . En effet, un poêle qui fonctionne en sous-régime permanent risque de causer d’importants problèmes d’encrassement de conduit. On peut  évaluer la puissance (P) du poêle par une règle simple : P=V x Pu, où V est le volume(m3) et Pu la puissance unitaire comprise entre 10 (maison très bien isolée) et 60 Watts par m3 (maison très mal isolée). Si la maison est d’isolation moyenne, prendre Pu = 40W/m3  donnera un ordre de grandeur. Exemple : volume à chauffer de 100 m2 avec  hauteur sous-plafond de 3m , isolation moyenne : P=100x3x40 = 12 kW maximum.
  • En second lieu, définir le type de poêle souhaité, sachant qu’un poêle lourd a une inertie thermique   plus importante et  offre un meilleur confort qu’un poêle « léger »: Poele-inertie
  • Vérifier ensuite que le conduit de cheminée  est adapté  (vacuité, taille des boisseaux, souche …) , et envisager le cas échéant la construction d’un nouveau conduit  (le plus souvent en inox double paroi isolé).

Autant d’aspects techniques parmi d’autres qui seront abordés lors de notre visite , afin de vous faire une proposition adaptée à votre projet.

.